La cité de Madrabore

RPG fantastique
 
AccueilPortailFAQCalendrierRechercherMembresGroupesGalerieConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Le mythe de la sorcière Elabonne [Facultatif]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eärwen Lúinwë

avatar

Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: Le mythe de la sorcière Elabonne [Facultatif]   Sam 31 Déc - 20:11

Elabonne fût née de parents elfes, et vécu toute son enfance à Madrabore ainsi que toute sa vie. La petite fille s’épanouissait, entourer de ses parents et de sa petite sœur Delphia. Elle avait une enfance tranquille, s’amusant avec les enfants du quartier durant ses moments libres, allant à l’école avec joie et le plaisir de retrouver sa familles le reste du moments. Mais, le jour de son cinquième anniversaire, elle découvrit ces pouvoirs cachés. C’était un jour particulièrement heureux pour la petite Elabonne, qui rentrait de l’école en compagnie d’une de ses amis. Elle savait quant rentrant, ses parents serais là pour l’accueillirent ainsi que sa petite sœur, lui ouvrant les bras pour qu’elle la porte dans ses bras.

Mais en réalité, l’un des jours les plus joyeux de sa vie, fût l’un des plus funeste. Ne se doutant pas de ce qui allait l’arriver, la jeune Elabonne arriva en trottinant jusque chez elle. Elle poussa la porte et découvrit l’effroyable scène. Les corps de ces deux parents et de sa petite sœur, gisaient sur le sol dans une grande flaque de sang. A la vue de tout cela, Elabonne s’effondra, tout ce qu’elle aimait, tout ce qu’elle avait de plus chères gisaient sur le sol froid de la maisonnette. Sa douleur était tel une lame enfoncée profondément dans son cœur meurtri.

C’est alors qu’elle entendit un bruit dans la cuisine, un bruit de verre cassé qui tombe sur le sol. Elle leva lentement la tête et découvrit un homme imposant qui se tenait dans l’encadrure de la porte de la cuisine. Il émanait de lui une aura maléfique, que son regard accentué encore plus. Il s’approcha lentement vers Elabonne, ses pas résonnant sur le sol dur. Il prit de sa main gauche la hache qui se trouvait à sa ceinture et se prépara à frapper de sa lame froide la petite fille effrayée qui se tenait devant lui. Elle ferma les yeux et les cacha derrière ses mains fragiles, ne voulant pas voir venir le coup. Le coup partit, la hache se rapprochant rapidement vers la jeune fille.

Mais soudainement une sphère l’entoura et la protégea de la hache. Elle se fendit en deux et tomba aux pieds de l’homme. Elabonne rouvrit ses yeux et découvrit la sphère blanche qui l’entourée, et la protéger. L’homme alors essaya d’attraper la petite fille mais dès que sa main toucha la sphère, un éclair aveuglant transperça la salle. L’homme s’écroula avec un bruit assourdissant sur le sol de la maison, inconscient.

Elabonne se leva, regarda l’homme effrayé, et s’aperçu que l’homme s’était évanouie. Elle se retourna, sortit de la maison et couru. Elle coura jusqu'à ne plus avoir de force, ses jambes l’emmenant là où elles voulaient. Elle couru, les larmes coulants sur ses joues, les paysages se succédant, les visages de sa familles hantant sont esprit et la route qui continuée jusqu'à l’infinité. Elle avait dû courir à peu près deux heures et finit par s’arrêter, essoufflée. Elle alla s’adosser contre une pierre, reprenant lentement sa respiration.

Elle leva alors la tête et s’aperçut qu’elle était devant une grande forêt, accueillante et chaleureuse. Les couleurs vives de la forêt l’invitèrent à entrer dedans et à la visiter. Elle pénétra donc dans la forêt et y découvrit mille et une merveilleux. Elle s’y sentait bien, les odeurs lui flattant le nez, les couleurs lui éblouissant les yeux et le touché de l’herbe lui caresser gentiment les pieds. C’était un monde magnifique pour elle, tellement magnifique qu’elle décida d’y rester et d’y vivre. Elle se familias avec les êtres qui y vivaient et en devint reine.



Au fur et à mesure des années, elle se confondit avec la nature, les feuilles se collant sur son visage, elle aimait mettre des cornes sur sa tête et la couleur de sa peau devint blanche. Elle était très puissantes, s’est pouvoirs s’étant énormément développer, elle pouvait faire pousser n’importe qu’elle plante, à sa guise et c’est comme cela que la forêt prospéra à travers les temps. Au centre de la forêt, se trouvait un arbre, un grand arbre aux longues branches et aux feuilles pendantes. Elle le nomma l’arbre aux soupirs, en hommage à sa famille morte, où elle y allée souvent les larmes coulant surs ses joues à la pensée de ses parents et de sa petite sœur.



Il y eut une légende à propos d’elle, la sorcière errait dans la forêt aux grès de ses envies et l’on disait qu’elle tué toute personne qui se baladait dans la forêt. Les villageois, ayant peur d’elle ne s’aventuraient pas dans la forêt, mais enfaîte il n’y avait pas vraiment de raison. Elabonne était une ravissante jeune femme, épanouit, qui avait grandit au milieu de la forêt et en était la gouvernante.

Mais l’on racontait que la personne qui la tuerait, serait puissant et sera immortel. Beaucoup de villageois essayèrent mais apprécièrent tellement Elabonne qu’ils ne revinrent pas au village, c’est pour cela que les villageois la craignaient encore plus, car ils ne voyaient jamais revenir ceux qui avaient essayer de tuer la sorcière de la forêt.

Mais un jour, un jeune homme, s’aventura dans la forêt, ne connaissant pas la légende se balada et découvrit Elabonne près d’un ruisseau. Ils tombèrent vites amoureux, et se promirent de rester à jamais ensemble. Mais, l’homme tomba un jour malade, gravement malade. La sorcière, ne sachant pas quoi faire, resta à son chevet et le vit mourir.

Elle était si chagriner par sa mort, que l’herbe mourait sous ses pas, les feuilles tombait toute l’année et les arbres disparaissaient petit à petit. Elle était si triste que ses forces et ses pouvoirs faiblirent jusqu'à disparaître. Elabonne devint faible, ne pouvant à peine bouger. Elle mourut lentement jusqu'à ne devenir qu’un avec la terre.

On raconte que son âme erre encore dans la forêt. Son sourire était réapparu sur son visage, car elle avait retrouvé son amour de toujours qui l’accompagne souvent. Et elle fait toujours prospérer la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le mythe de la sorcière Elabonne [Facultatif]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour d'Aristide: La Fin du Mythe
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» Frida [Sorcière]
» L'origine du mythe
» Gwelaly Lothalia [Sorcière & Voyageuse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La cité de Madrabore :: Hors jeu :: Présentation du RPG et des joueurs :: Histoire du RPG-
Sauter vers: